BC LE RIDEAU ROUGE vous parle de À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU

29 Nov 2021

BC LE RIDEAU ROUGE vous parle de “À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU”

À «La Contrescarpe», «la recherche» commence      
Par un grincement de pas qui bien ensemence       
L’infini des phrases proustiennes qui s’enchantent      
Par l’excellente diction du conteur qui hante     
Avec une immense poésie notre attente.       
Chaque mot reprend une nouvelle existence,       
Nous berce et puis nous transporte dans l’élégance        
D’un acteur qui sert le texte avec pertinence.        

Chaque geste étudié avec raffinement        
S’accorde à la voix dans un pur ravissement.       
Si vous n’avez pas encore lu l’œuvre du Maître,       
C’est le moment de découvrir un condensé d’être,       
Une divine essence qu’il y fait apparaître       
Avec grand art et une subtile mise en scène        
Qui, tout au long du spectacle, nous tient en haleine.          

«Tant de femmes différentes superposées»,       
Comme impudents papillons viennent se poser      
Sur l’oubli que les circonstances ont imposé.       
«Chaque être est détruit quand nous cessons de le voir».       
S’effacent «les yeux où la chair devient miroir».       
Vient le temps de «résurrection» de la mémoire,       
Insidieux travail des formes de désespoir         
Delayées aux couleurs qui submergent le noir.          

Tout une blancheur vestimentaire éclatante       
Éclaire les propos, «les jambes flageolantes»       
Féminines qui ont traversé les écrits        
Sans fin dans les gémissements, larmes et cris        
D’un auteur se voulant au-delà des débris         
Qu’un corps blessé laisse en la trace qui s’inscrit        
Dans un ouvrage réveillant la cécité.         
Comédien d’une étonnante simplicité          
Qui colle au verbe avec verve et complicité.