FROOGY’S DELIGHT vous parle de CE MONDE POURRA-T-IL CHANGER UN JOUR ?

14 Juin 2022

Jean-Philippe Bêche et Erwan Szejnok Zamor dans le spectacle « Mon fils » au Théâtre de la Contrescarpe à Paris

FROGGY’S DELIGHT vous parle de ” CE MONDE POURRA-T-IL CHANGER UN JOUR ? “

“Ce monde pourra-t-il changer un jour ?”, écrit et mis en scène par Lucas Andrieu, questionne, au travers de deux personnages féminins que presque 100 ans séparent, le poids du passé et de la mémoire familiale dans notre construction personnelle.

Seule en scène, Sandra Duca incarne à la fois Rosita, adolescente italienne en proie à la montée du fascisme dans les années 1920 et contrainte à l’exil, inspirée par l’arrière grand-mère de l’auteur, et Clara, jeune étudiante française vivant de nos jours, image d’une jeunesse un peu paumée et en plein questionnement existentiel.

Si les déboires et les menaces qui pèsent sur ces deux jeunes filles ne sont pas de même nature, on perçoit néanmoins l’universalité de ce qu’elles incarnent chacune : leur volonté de changer un monde reçu en héritage mais qui ne les satisfait plus tel qu’il est.

Car quel lien peut bien exister entre Rosita et Clara hormis celui de la parentalité ? Qu’est-ce qui unit une jeune italienne qui perd les êtres qui lui sont chers, doit fuir le pays qui l’a vue grandir pour subir moqueries et humiliations puis à nouveau la répression nazie, et l’étudiante française qui vit dans une aisance matérielle qu’elle dénonce, en rupture avec une famille trop peu à l’écoute et une société aux idéaux décevants, mettant dans le même sac la surconsommation, les réseaux sociaux et le changement climatique ?

S’il semble malaisant dans un premier temps de les mettre sur le même plan, on comprend néanmoins que toutes deux se battent, chacune avec sa personnalité, l’une lumineuse l’autre torturée, pour une vision universelle de ce qu’est le bonheur : vivre en accord avec leurs principes dans un monde meilleur.

L’alternance des personnages et des époques se fait de manière très fluide grâce à la mise en scène de Lucas Andrieu, qui utilise très peu d’accessoires et effets de manches pour figurer les lieux et les ambiances (caisses en bois qui s’empilent à l’envi pour représenter divers décors au gré des agencements, changements de costume simples et rapides, travail sur les lumières).

Si l’idéalisme (ou la jeunesse?) de l’auteur transparaît parfois dans le trop grand manichéisme du propos, Sandra Duca incarne de son côté avec beaucoup de conviction les deux héroïnes et embarque avec elle les spectateurs dans cette saga familiale à rebondissement.

Cécile B.B.

EN SAVOIR PLUS SUR ” CE MONDE POURRA-T-IL CHANGER UN JOUR ? ” ET RÉSERVER DES PLACES

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]