LE GALOPIN vous parle de JACQUES DE BASCHER

28 Août 2022

Jean-Philippe Bêche et Erwan Szejnok Zamor dans le spectacle « Mon fils » au Théâtre de la Contrescarpe à Paris

LE GALOPIN vous parle de ” JACQUES DE BASCHER “

La première fois que j’ai entendu parler de Jacques de Bascher c’était dans le film “Saint-Laurent” de Bertrand Bonello et si des amis ne m’avaient proposé d’y assister, je serai surement passé à côté de ce spectacle qui lui est consacré.

Compagnon de Karl Lagerfeld depuis leur rencontre, puis amant d’Yves Saint-Laurent, relation à laquelle Pierre Bergé mettra fin. C’est à travers ce prisme qu’on évoque le plus souvent De Bascher.
Si elle est exacte, cette vision du personnage est probablement un peu réductrice, et c’est à lui que Gabriel Marc sans porter de jugement donne la parole.
Dans son appartement, il raconte sa relation compliquée avec Lagerfeld, pour qui il enregistre des messages sur des cassettes audio.
Sa liaison avec YSL sur fond d’alcool et de drogue.
Son amie et complice Diane de Beauvau-Craon.
Les soirées au Palace, à la main bleue, où il n’y avait aucun interdit.
L’arrivée du sida dont il se découvre atteint en 1984.
Gigolo, cynique, insupportable, manipulateur, intelligent, charmeur etc… derrière tous ces qualificatifs qui peuvent lui être attribués on devine en filigrane un être complexe, avec ses forces et ses failles, qui a probablement souffert de n’être le plus souvent reconnu que comme le compagnon de…, ou l’amant de… qui n’aura jamais jamais réussi à faire cette collection homme dont il rêvait.
Quelqu’un qui assumait pourtant qui il était comme il le chante en reprenant Gloria Gaynor*
“I am what I am
I don’t want praise, I don’t want pity
I am what I am
And what I am needs no excuses” *citation des lyrics de I am what I am de Jerry Herman
Librement adapté de la vie de Jacques de Bascher, le spectacle réussit en 1h15 à évoquer une personnalité hors du commun, le monde de la mode, une époque révolue, et le début des années sida.
Une gageure tenue par l’écriture et la remarquable interprétation de Gabriel Marc, & la mise en scène impeccable de Guila Braoudé.

Bien entendu je vous recommande d’aller à la rencontre de Jacques de Bascher et de son auteur interprète
c’est au théâtre de la Contrescarpe

EN SAVOIR PLUS SUR ” JACQUES DE BASCHER ” ET RÉSERVER DES PLACES

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]