SORTIR À PARIS vous parle de JACQUES DE BASCHER

28 Août 2022

Jean-Philippe Bêche et Erwan Szejnok Zamor dans le spectacle « Mon fils » au Théâtre de la Contrescarpe à Paris

SORTIR À PARIS vous parle de ” JACQUES DE BASCHER “

Le Théâtre de la Contrescarpe dévoile sa nouvelle pièce “Jacques De Bascher” retraçant les mémoires du compagnon de Karl Lagerfeld et l’amant d’Yves Saint Laurent, du 15 juillet au 20 août 2022. Au delà des paillettes, découvrez la vie compliquée de ce dandy des années 70-80. Une véritable tragédie moderne !

“Jacques De Bascher”, la pièce qui retrace la vie de celui qui fut le compagnon de Karl Lagerfeld et l’amant d’Yves Saint Laurent, est à découvrir au Théâtre de la Contrescape les vendredis et samedis du 15 juillet au 20 août 2022. Une reconstitution poignante et effrontée de cette époque, née grâce à des cassettes audio sur lesquelles il enregistrait anecdotes et pensées.

Contexte : 1984, Jacques De Bascher apprend qu’il est positif au VIH. Le dandy sulfureux des années 70-80 se retrouve subitement seul dans son appartement, coupé du monde. Un isolement qui l’amène à redécouvrir les enregistrements qu’il a fait au long de sa vie, tels un journal intime. L’appartement, qui a connu de grandes soirées, devient un confessionnal, un lieu où il se remémore cette vie “exceptionnelle” teintée de regrets.

Illustre inconnu du grand public et pourtant prince de la mode et des nuits parisiennes, cette introspection dans les mémoires de Jacques De Bascher permet une plongée dans l’intimité des deux plus grands génies de la mode. Lui dans tout cela, c’était l’homme en arrière-plan, celui qui participait à cette vie mondaine trépidante et décadente sans vraiment y trouver sa place. Cette pièce, écrite et interprétée par Gabriel Marc, est l’occasion pour Jacques de se confier : “Ce sont les névroses d’un homme qui s’est perdu et d’un amoureux délaissé. Cette pièce est construite comme une tragédie, peut-être était-ce la façon dont il voyait sa vie.”

Jacques De Bascher semblait avoir une vie de rêve mais c’était en réalité une course effrénée pour la reconnaissance, remise en question par le fléau du SIDA. Derrière les apparences, la pudeur des sentiments d’un homme qui émeut.

EN SAVOIR PLUS SUR ” JACQUES DE BASCHER ” ET RÉSERVER DES PLACES

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]