THÉÂTRAL MAGAZINE vous parle de MAIS DU SOLEIL QUE RESTE-T-IL ? D’APRÈS MAURICE GENEVOIX

20 Nov 2021

THÉÂTRAL MAGAZINE vous parle de MAIS DU SOLEIL QUE RESTE-T-IL ? d’après MAURICE GENEVOIX

Pour célébrer l’entrée de Maurice Genevoix au Panthéon en novembre 2020, le Théâtre de la Contrescarpe présente un spectacle inspiré de deux livres de l’académicien : Ceux de 14 – Les Eparges qui relate les quatre jours, en février 1915, de la bataille pour la crête des Eparges près de Verdun, et La mort de près écrit cinquante ans plus tard par un Genevoix âgé qui revient avec humanité et sagesse sur les épisodes tragiques de son expérience de soldat.

La trame du spectacle Mais du soleil que reste-t-il ? réside en deux récits entrecroisés. Le texte, très dense, illustre parfaitement ce qui caractérise l’écrivain : réalisme, sens poétique, volonté de témoigner, souci de perpétuer et de maintenir vivant ce qu’il estime être mémorable.
Géraud Bénech signe une mise en scène sobre, fidèle à l’esprit et à l’œuvre de Genevoix. Elle réunit deux acteurs pour un dialogue entre Maurice Genevoix jeune officier (Rémy Chevillard) et Genevoix écrivain âgé (Stanislas de la Tousche) qui revisitent les mêmes souvenirs. Le spectateur ne peut rester insensible à ce qui se revit sur scène : la guerre et ses horreurs… Il partage le témoignage de l’auteur et applaudit avec force l’œuvre bouleversante et fidèle.
Il est permis de penser que, de son Panthéon proche du Théâtre de la Contrescarpe, Maurice Genevoix serait fier de ce spectacle qui s’inscrit aussi dans une démarche mémorielle.

Lire la critique

 

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]