(3 avis client)

Mort à Crédit

SUCCÈS – PROLONGATIONS !

jusqu’à fin avril
• les DIMANCHES à 18h30
• les MERCREDIS à 21h

Places de 12 € à 31 €

Avec la Carte Privilèges, bénéficiez de tarifs avantageux sur la plupart des spectacles.

Réserver

Mort à Crédit, publié quatre ans après le succès immense du Voyage au Bout de la Nuit, surprend critiques et lecteurs. Avec ce roman au titre énigmatique qui nous immerge dans le monde disparu de son enfance, Céline innove, cherche son style, son rythme, sa « musique ». Il a un seul objectif en tête : faire jaillir l’émotion – le maître mot – dans l’oreille du lecteur.

Mort à Crédit est le grand roman d’apprentissage du XXe siècle, à la fois tendre, burlesque et sans concession sur les hommes et le monde.

C’est aussi, à sa manière, une « recherche du temps perdu » qui parle à notre sensibilité en ravivant l’écho de nos souvenirs d’enfance.

Fort du succès de son spectacle Céline, Derniers Entretiens, à l’affiche pendant trois années à Paris, Stanislas de la Tousche – toujours en duo avec Géraud Bénech pour la mise en scène – revient à Céline et nous propose cette fois une traversée onirique des premiers chapitres de Mort à Crédit, entre tendresse et humour corrosif.

 

Durée du spectacle : 1h10

 

Auteur : Louis-Ferdinand CÉLINE
Adaptation : Géraud BÉNECH et Stanislas de la TOUSCHE
Artiste : Stanislas de la TOUSCHE
Metteur en scène : Géraud BÉNECH

 

À propos du précédent spectacle Céline, Derniers Entretiens : « Avec une incroyable fidélité, l'acteur fait revivre sur scène Louis-Ferdinand Destousches. Et c’est bien du théâtre. » Le Figaro / « La rencontre entre un auteur et un acteur relève parfois d'un miracle... » Télérama / « Un véritable tour de force, sans complaisance ; un exercice de théâtre bluffant, remarquable. » L’Humanité / « Pendant 1h15, on rencontre Louis-Ferdinand Céline, les yeux dans les yeux. » La Croix

3 avis pour Mort à Crédit

  1. Arthur Marioni

    Stanislas de la Tousche était déjà brillant pour « La chute ». Il sublime ici la langue de Céline avec un travail de diction sur le texte impressionnant. Il nous embarque pendant un peu plus d’une heure dans une variété une variété d’émotions du dégoût à l’admiration. La brutalité de la langue heurte et émeut dans le même temps. Une grande réussite

  2. Larzul Pol-Edern

    Un spectacle d’une ressemblance extrêmement troublante, des textes très intelligemment choisis, même pas le temps de se torcher que déjà fini, du pur plaisir

  3. XB

    Une véritable incarnation. Un interprète exceptionnel au service d un écrivain exceptionnel.

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La presse vous parle de "Mort à Crédit" de Louis-Ferdinand Céline

LE JOURNAL DU DIMANCHE ⭐️⭐️⭐️ « Stanislas de la Tousche ne joue pas Céline, il est Céline. Mise en scène magistrale de Géraud Bénech…Un seul en scène éblouissant. »

CRITIQUES THÉÂTRES PARIS « Il s’agit de l’excellente mise en scène (de Géraud Bénech) de Mort à crédit brillamment interprétée par Stanislas de la Tousche (ressemblance frappante avec Céline)… Lire l’article

CULTURE TOPS ❤ ❤ ❤ ❤ « Stanislas de la Tousche ressemble physiquement à Céline comme une photocopie à son modèle, comme un acteur de biopic à son personnage. La similitude extérieure est troublante et facilite d’autant l’identification au narrateur. Lire l’article

Claudine ARRAZAT pour CRITIQUE THÉÂTRE CLAU « Captivant, Émouvant, Excellent. Stanislas de la Touche nous enchante et nous captive, il nous entraine avec un prodigieux talent à travers les premiers chapitres de Mort à Crédit, tendres, piquants, cruels et ne manquant pas d’ironie. » Lire l’article

Lou BRUNET pour IT ART BAG « Quand l’acteur révèle l’auteur. Sa ressemblance et son travail pour s’imprégner
pleinement des mots de l’auteur sont bouleversants, si bien que l’on se trouve désarmés face à Céline – presque – en personne. » Lire l’article

SPECTACLES SÉLECTION « Le choix judicieux de l’adaptation théâtrale de ces premiers chapitres permet à Stanislas de la Tousche, qui incarne à s’y méprendre Céline, de donner la pleine mesure de son talent de cocasserie, de gestuelle efficace, d’alternance entre subjonctif, métaphores visuelles et verdeur scatologique et argotique, qui caractérisent la langue de Céline. » Lire l’article

Découvrez nos spectacles…

Affichage de 5–8 sur 12 résultats